Les principales fonctions cognitives

Tous les jours, à tous les instants, nous les utilisons...

Les principales fonctions cognitives

Dans notre vie de tous les jours, à tous les moments de la journée, notre cerveau utilise un ensemble de fonctions cognitives. Elles nous permettent par exemple de calculer mentalement, se rappeler une liste de taches à effectuer, un rendez-vous ou tous simplement lire le journal…

 

  • La communication
  • La mémoire
  • L'attention
  • Le raisonnement
  • L'organisation perseptive

Elles sont indispensables dans notre communication, notre organisation et nos actions quotidienne.

 

La communication, le langage.

Le langage est une caractéristique propre à l’homme. Les fonctions langagières permettent de comprendre et de s’exprimer oralement et par écrit lorsque l’on communique avec autrui. Nos capacités d’analyse nous donnent la possibilité de comprendre le sens précis d’une information et de lire entre les lignes. Par exemple si quelqu’un nous dit : la météo radieuse m’a permis de travailler dans mon potager, notre raisonnement peut en déduire : le soleil à brillé, et lui a permis de désherbé ou planté des légumes. On crée ce que l’on appelle des inférences, c'est-à-dire que l’on part d’une idée pour arriver à une autre idée qui lui est liée.

Nous utilisons continuellement les différents aspects du langage, soit l’écrit par la lecture et l’écriture soit l’oral par l’expression et la compréhension. Chacune de ces activités mentales sont complexe et impliquent différents types d'analyse plus ou moins automatique:

Prenons l’exemple de la lecture:

  • L'analyse visuelle permet de définir que telle forme correspond à telle lettre ou à tel mot.
  • L'analyse phonologique permet la reconnaissance sonore d'une lettre ou d’un mot.
  • L'analyse syntaxique permet de vérifier si une phrase correspond à une structure grammaticale correcte
  • L'analyse orthographique permet de repérer les fautes d’orthographe.
  • L'analyse sémantique, permet de définir le sens et la compréhension générale de ce que l’on lit.

La mémoire

La mémoire est une fonction cognitive majeure, elle est utilisée en permanence dans notre vie quotidienne. Elle permet de se rappeler un rendez-vous, reconnaitre une musique, des souvenirs personnels ou utiliser  un ordinateur. La mémoire constitue les origines et la connaissance du passé de chacun et permet de déterminer d’où l’on vient, et le chemin parcouru, pour pouvoir revendiquer une identité propre.

La façon de mémoriser est différente en fonction des individus. Certains fonctionnent  mieux à la mémoire visuel, d’autres sont plus réceptif à la mémoire auditive.

La mémoire visuelle nous oblige à être très attentif, elle demande une analyse constante des éléments visuels qui nous entourent.

La mémoire auditive permet de mémoriser une phrase, un numéro de téléphone et de se le rappeler quelques minutes après. Pour optimiser la mémorisation, il faut créer des associations, par exemple pour un numéro de téléphone, les numéros de départements correspondants. On peut également créer une image et la photographier mentalement pour mieux mémoriser ce que l’on a besoin.

 

Les différentes formes de mémoire

La mémoire sensorielle est très courte, l’information reste en mémoire quelques instants seulement.

La mémoire de travail ou mémoire à court terme, est le deuxième niveau  d'information et peut être conservé environ une minute. Le volume mémorisable est limité et permet l’enregistrement d’environ 7 éléments. Comme par exemple se souvenir d’un numéro de téléphone le temps de le composer ou de l’écrire

La mémoire à long terme permet de retenir sur le long terme. Le volume et la conservation de l’information peut être illimitée.

Pour mieux mémoriser, il faut être plus attentif à nos actes, que ce soit pour la prise d’un rendez-vous ou l’endroit ou l’on a laissé ses clés.

 

D’autre part, pour mieux retenir l’aspect émotionnel primordial : il est difficile de retenir ce que nous ne comprenons pas ou qui n’a que peut d’intérêt.. Plus il y a de composante   émotionnels, et mieux on mémorise.

L’attention

L’attention, est parmi les fonctions cognitives une des plus complexes. Elle est déterminante dans le comportement humain. Bon nombre des activités cérébrales demandent une concentration importante, que ce soit pour la compréhension d’un document, ou la mémorisation d’une information..

En permanence, un certain nombre d’informations du quotidien se présentent à nous. Mais nous sélectionnons ces information car il est impossible de les gérer en détail toutes en même temps. C’est l’attention sélective qui va déterminer celles à traiter en priorité en fonction de l’urgence de l’action à mener. Elle permet de se concentrer sur un élément en particulier en faisant abstraction des éléments moins pertinents, elle est donc déterminante sur l’action et le fonctionnement cérébral.

 L’attention partagée

Nos activités quotidiennes nous amènent très régulièrement à gérer plusieurs choses simultanément, comme par exemple se concentrer sur un document et tenir une conversation en même temps. Le fait de partager l’attention ainsi demande plus de concentration.

Lorsqu’on avance dans l’âge une diminution des ressources attentionnelles et une sensibilité plus grande aux perturbations environnantes nous rendent moins performants dès qu’il faut gérer plusieurs choses en même temps.

D’autre part, la fatigue ou la consommation d’alcool sont des facteurs qui réduisent les capacités de concentration. Par ailleurs l’attention est fluctuante, elle n’est pas continue sur une même activité, elle connait des moments forts et des moments de relâchement.

Les fonctions exécutives

Lesfonctions exécutives sont des fonctions de déduction, de logique, elles permettent l’élaboration d’une stratégie ou la planification d’un projet. Elle permet de déterminer une hiérarchisation des priorités.

Pour toutes ces situations, il existe trois types de façons de raisonner.

 

Le raisonnement inférentiel

Le raisonnement analogique

Le raisonnement automatique

 

Le raisonnement inférentiel est utilisé face à une situation ou une problématique nouvelle qui n’a jamais été rencontré et pour laquelle il n’y a pas de solution existante.Il faut donc analyser tous le éléments du problème pour déterminer et aboutir à la meilleure solution.

Le raisonnement analogique fonctionne par analogie et réutilise les solutions utilisées face à une situation à résoudre qui présente des aspects similaires.

Le raisonnement automatique est plus une procédure spontanée qu’un raisonnement.  Par exemple se rendre sur son lieu de travail ne nécessite pas une grande attention, car nous connaissons le trajet et la conduite de la voiture. Ceci donne la possibilité de se concentré sur autre chose en même temps, comme par exemple réfléchir à l’organisation de sa journée.

 

Le Visuo-spatial

 Parmi ces quatre objets, si on vous demandait choisir le cube le plus proche de la pyramide, vous ne rencontreriez aucune difficulté. Pourtant, tout ceci repose sur des processus cognitifs plus complexes qu’on ne le croit.

Il faut d’abord reconnaître les formes de chacun des objets pour pouvoir distinguer le cube des autres formes. Ensuite, ayant déterminé la présence de deux cubes, il faudra analyser la distance qui les sépare de la pyramide pour choisir le plus proche.

 

Parmi les fonctions cognitives, la vision est une des plus complexe quant on considère le grand nombre d’information à traité pour se repérer correctement dans l’espace.